Wheel walk

De Monocyclopédie
Aller à : navigation, rechercher

wheel walk

difficulté : facile

Qu'est ce que c'est : c'est une figure qui consiste à rouler non plus en actionnant la roue avec les pédales mais avec les pieds sur le pneu, en marchant sur la roue (comme son nom l'indique)


Comment fait-on : bon alors pour commencer, vous roulez assez doucement puis lorsque l'une de vos pédale arrive en haut, vous enlevez le pied de celle-ci (le "premier" pied) puis placez la pointe du pied sur le pneu (le plus proche possible du cadre) afin de pousser la roue vers l'avant jusqu'à ce que seul le talon reste en contact avec le pneu, votre second pied vient alors faire le même mouvement jusqu'à arriver lui aussi sur le talon et enchainez avec votre premier pied qui entre temps est remonté en effectuent un petit cercle vers l'extérieur (pour ne pas gêner le mouvement du second pied lors de sa poussée sur la roue).

Bref, enchainez ainsi de suite (alternent un pied devant l'autre) en gardant le regard non pas en bas (vos pieds se débrouillent très bien tous seuls) mais droit devant vous, pensez à vous pencher légèrement en arrière afin de compenser cet équilibre qui est si précieux pour vos fesses (ou toutes autres parties de votre anatomie d'ailleurs), et préférez effectuer toutes vos clowneries à basse vitesse et de manière régulière pour ne pas vous (vos pieds si vous préférez) vous emballer et risquer la chute...

Maintenant il va falloir ramener vos pieds sur leurs pédales, lorsque l'un d'eux (peu importe lequel) se retrouve le talon sur le pneu, utiliser le afin de trouver où en est la pédale (il est préférable qu'elle soit vers le haut) et posez le dessus pendant que votre autre pied a pris le relai en poussant la roue quitte à le réutiliser une seconde fois, ce qui nous amènent au wheel walk un pied, pour que l'autre retrouve sa pédale, puis poser ce second pied sur ça pédale (l'autre se charge de pédaler pour continuer à rouler).


wheel walk one foot (ww un pied)

difficulté : facile

Qu'est-ce que c'est : c'est un ww (wheel walk) où un seul pied actionne la roue, l'autre étant posé sur le cadre de la fourche (ou bien dans le vide, dans une de vos main, en koosh koosh... si vous êtes imaginatif et aimez la difficulté). Ce trick est la base du gliding, c'est donc une figure importante si vous voulez progresser en artistique.


Comment fait on : comme pour un ww deux pied, rouler, puis posez un pied (d'abord la pointe) sur le pneu lorsque la pédale est en haut (ou s'approchant du haut) et poussez la roue avec celui-ci pendant que l'autre pied (préférez le mettre sur la pointe pour éviter tous contact avec le pneu) se pose sur le cadre. Poussez le pneu et ramenez votre pied rapidement sans toucher le pneu jusqu'en haut et poussez une nouvelle fois la roue (ce mouvement est appeler squeak, par les flatlandeurs bmx), attention, pendant ce court instant vous vous retrouverez en coasting, donc ne trainez pas !

Essayez au maximum de "squeaker" par plein de petits coups réguliers plutôt que de pousser la roue avec de grands mouvements brusques (c'est important), si vous partez trop en arrière, vous vous apercevrez que votre pied (si il est en contact avec le pneu à ce moment là) va se mettre à glisser sur le pneu , ne l'enlevez surtout pas, c'est un gliding ! Laisser "filer" le pneu jusqu'à revenir en position de ww un pied, si au contraire vous continuez de basculer en arrière, appuyez un peu plus vigoureusement avec votre pied, tous en restant en gliding, pour revenir. A l'inverse, si vous vous penchez trop en avant, "squeakez" plus brusquement pour revenir dans une position plus stable. De manière générale, n'oubliez pas de regarder droit devant vous et restez en arrière, un tout petit peu moins que pour le ww deux pied.

Pour plaquer ce trick, c'est comme le ww deux pieds, celui qui est sur le cadre redescend chercher la pédale pendant que l'autre s'amuse tranquillement à "squeaker", puis redescend à son tour sur sa pédale. ça y est vous y êtes ? Bravo, vous n'avez plus qu'à essayer en descente pour faire vos premiers vrai glids (gliding) !


wheel walk stand'up (ww debout)

difficulté : moyen

Qu'est-ce que c'est : c'est un ww un pied debout sur la fourche, la selle est maintenue entre les jambes à la hauteur des genoux environ, donc il est presque inutile de tenter ce trick si vous ne savez pas faire du wheel walk one foot (mais si le cœur vous en dit...). C'est une figure très utile pour apprendre le gliding stand'up et pourquoi pas le coasting stand'up. Attention, il est impératif pour cette figure de posséder, sur votre mono, une fourche à cadre carré!


Comment fait-on : vous avez le choix, ou bien vous partez directement du sol, des pédales, des manivelles, d'un ww... ou alors en partant d'un wheel walk one foot. Ici on ne développera que cette dernière technique pour monter, car elle vous sera utile pour apprendre la transition de gliding à gliding stand'up, mais patience, on en est pas encore là !

Donc vous êtes en ww un pied (figure que vous maitriser très bien), une main tenant la selle par la poignée, et au moment ou vous entamez un nouveau passage de votre pied poussant la roue (squeak), montez rapidement en poussant sur les jambes, en les écartant légèrement pour laisser glisser la selle le long de celle-ci (le corps doit monter bien droit) et lâchez votre selle avant que votre bras qui la tient ne soit tendue (si non vous allez pliez le dos). Une fois en haut resserrez les jambes pour maintenir la selle, replacez vite votre pied (la pointe de préférence) sur le pneu et squeakez sans interruption, ça y est vous y êtes !

"Squeakez" par tous petits coups avec la pointe du pied, pliez légèrement l'autre jambe (dont le pied est sur la fourche) pour faciliter le squeak. Vous pouvez aussi marquer un arrêt lors de votre montée en stand'up mais je conseille l'autre méthode cité ci-dessus. Ces mouvements ne sont pas simple et doivent être effectués rapidement, si vous galérez, aidez-vous d'une barrière, rambarde, murs... Pensez aussi que quand vous squeakez, seul le pied bouge, le corps ne doit pas faire d'à-coups d'avant en arrière, seul le squeak doit vous permettre d'avancer ! n'oubliez pas (comme toujours) de regarder droit devant vous, placez vos bras en "v" devant vous, c'est très académique mais utile, pensez y, c'est valable pour la plupart des tricks.

Vous vous amusez bien là haut, mais il va falloir penser à redescendre, pour cela rien de plus simple, refaite le mouvement de la monté mais à l'envers.

Essayez maintenant en descente pour faire du glide stand'up, sensation garantie ! Avec plus d'expériences vous pourrez essayer de montée à la japonaise, c'est à dire sans toucher la selle avec les mains ! bon courage...


fackie (back) wheel walk stand'up (ww debout arrière)

difficulté : moyen/difficile

Qu'est-ce que c'est : c'est un ww stand'up mais en arrière! le squeak est assez particulier (identique au kk one foot) à savoir que celui-ci s'effectue derrière la fourche (koosh koosh) avec la pointe du pied, l'autre pied posé sur la fourche avec la pointe touchant le pneu et faisant ainsi office de "frein". Il est possible aussi de squeaker devant la fourche, en tirant le pneu (comme pour le fackie ww one foot) mais c'est extrêmement difficile, nous n'en parlerons donc pas ici. Le seul conseil que l'on puisse donner sur cette technique, c'est qu'il est impératif de bien plier la jambe qui se trouve sur la fourche (essayez, vous allez vite comprendre pourquoi!)


Comment fait-on : pour monter en fackie ww stand'up vous avez plein de possibilités. Comme pour le ww stand'up, parmi celles-ci, l'une des plus difficile mais aussi là plus esthétique consiste à faire un kk one foot et de monter en fackie ww stand'up sens marquer d'arrêt... mais on ne commentera que la plus simple (parmi celles qui ne nécessitent pas de poser un ou deux pieds au sol).

Pour cela, commencez par faire un ww stand'up (ou mieux, un glid stand'up, si vous le pouvez) et marquez un arrêt vous permettant de passer le pied qui squeak (ou l'autre pied) sur la partie du pneu qui se situe derrière la fourche, pendant ce court laps de temps, inclinez vers lavant votre autre pied (qui est sur la fourche) jusqu'à ce que la pointe rentre en contact avec la partie qui est devant la fourche de votre pneu. Cette jambe-ci doit être bien tendue (contrairement au ww stand'up).

Maintenant les choses vont se compliquer, car il va vous falloir comprendre le mouvement qui va suivre et qui nécessite une bonne coordination et un dosage précis. Il s'agit en faite de squeaker avec le pied qui est derrière et au moment ou celui-ci remonte pour de nouveaux pousser le pneu vers l'arrière. L'autre vas bloquer le pneu avec la pointe en exerçant une pression sur le pneu et "libère" le pneu dès que vous recommencez à squeakez. Vous allez donc reculez par à-coups.

Pour redescendre, soit vous le faites en kk one foot, en atterrissent directement sur vos pédales (gare aux selles réglés haute!), en revenant en ww stand'up...

Petite astuce pour les plus motivés : si vous ne voulez pas faire d'à-coups, maintenez toujours mais légèrement (et à la même pression) la pointe du pied (qui est sur le cadre) sur le pneu pour que, lorsque le pied qui squeak n'est plus en contact avec la roue (lors de sa remonté vers le haut du pneu), vous ne marquiez plus un arrêt mais un très court glid arrière ! Atention au dosage de la pression que vous allez exercer de la pointe du pied sur le pneu, c'est plus sensible que en glid avant. Pour comparer c'est un peu comme sur un vélo si vous freinez du frein arrière ou du frein avant, sauf que la sensibilité est bien supérieur en mono.

fackie (back) wheel walk (ww arrière)

difficulté : moyen/difficile

Qu'est ce que c'est : c'est une figure qui consiste à rouler avec les pieds sur le pneu, en marchant sur la roue (comme son nom l'indique) mais en marche arrière.

Comment fait-on : Le principe et le même que le wheel walk avant : le talon du premier pied va chercher le plus loin possible la roue et la ramène vers l’arrière, puis le second pied fait de même et ainsi de suite, en alternance. La difficulté vient du fait que pour déclencher ce mouvement il faut avoir un léger déséquilibre vers l’arrière. Il y a deux manières de lancer un wheel walk arrière.

La première, la plus logique, consiste à partir en wheel walk avant, de ralentir le plus possible, et de se servir d’un pied comme « pivot » du ww avant vers le ww arrière. Lors du wheel walk avant ce pied va normalement avancer le long du pneu mais au moment de l’enlever, il vous faudra vous pencher légèrement en arrière et, en maintenant le contact entre pied et le pneu, lui faire faire le chemin inverse, et ainsi partir en ww arrière. Le pied pivot fait ainsi un aller-retour sans quitter le pneu.

La deuxième consiste, elle, à partir d’un sur place un pied sur la fourche. Au moment où le buste et vers l’arrière (et où le pied sur la pédale et donc vers l’avant), bloquez la roue avec le pied sur la fourche, et amenez le pied qui est sur la pédale sur le pneu, par le talon, et déclenchez ainsi le ww arrière.

Comme dans le plupart des figures, le regard ne doit pas être vers les pieds mais vers l’avant. Pensez a bien gérer le déséquilibre arrière, trop se pencher pourrait être source de désagrément évident.La manière la plus simple de quitter un ww arrière est de de repartir en ww avant, en transférant le déséquilibre de l’arrière vers l’avant.

fackie (back) wheel walk one foot (ww arrière un pied)

koosh koosh

koosh koosh one foot (kk un pied)

front koosh koosh (kk avant)

front koosh koosh one foot (kk avant un pied)

wheel walk side way (crabe)

wheel walk side way one foot (crabe un pied)

wheel walk side way no handed (crabe sans les mains)

difficulté : moyen/difficile

Qu'est ce que c'est : c'est une figure très esthétique qui consiste à faire un ww one foot de coté, le corps perpendiculaire à la roue.

Comment fait-on : Il faut d’abord visualiser la position. Imaginez vous un ww one foot, faites pivoter le corps du bonhomme de 90° vers le pied d’appui (celui sur la fourche) et enroulez le autour de la fourche de sort qu’il s’appuie sur l’autre coté de celle-ci, à l’arrière par rapport au monsieur (étant de profil il n’y a plus gauche/ droite pour la fourche mais avant /arrière). Le postérieur du monocycliste est en contact avec la selle, et non sa cuisse. Il a le dos droit et regarde loin devant lui. Le squeak est très semblable à un ww one foot mais il se fait surtout avec la point du pied.

La première difficulté est de se retrouver dans cette position assez complexe. Comme souvent, il y a de nombreuses méthodes. Je conseil au début d’utiliser la première, à partir du sol ; la seconde étant assez complexe.

A PARTIR DU SOL

Cette technique nécessite de savoir sauter en ww one foot à partir du sol.

Placez vous face à votre mono, selle vers vous. Sautez de manière énergique sur la selle de la même manière que la montée sauté en ww one foot mais pivotez de 90°. Tenez la selle avec vos deux mains, l’une à gauche, l’autre à droite.Bloquez dès que vous le pouvez le pneu avec votre pied qui squeak, immobilisant ainsi le mono pendant un petit laps de temps qui vous permmettra de placer votre pied d’appui sur le coté arrière de le fourche. Lâchez les mains.

A PARTIR DE PETITS SAUTS SUR LA ROUE :

Cette technique nécessite de maîtriser déjà bien le crabe et le crabe free-handed à partir du sol.

Placez vous en petits saut sur la roue(les deux pieds sur le pneu de part et d’autre de la fourche). Orientez l’avant de la selle dans la direction opposée à celle vers laquelle vous voulez aller et placez vos mains aux extrémités de la selle. La jambe d’appuis doit se retrouver de l'autre coté de la selle afin que vous puissiez vous assoir dessus. Pour cela il vous faudra lâcher la main correspondante et enjamber la selle. Quand vous enlèverai ce pied, l'autre va entrainer la roue qui va commencer à rouler.Il vous faudra donc commencer à squeaker alors que votre pied d’appui n’est pas encore en place. Cette phase est très délicate. Remettez le plus vite possible vos deux mains de part et d’autre de la selle et servant vous en d’appui comme lors d’un crabe normal et enroulez rapidement votre jambe autour de la fourche. Lâchez les mains. Vous y êtes !