Selle

De Monocyclopédie
Aller à : navigation, rechercher
Selle.jpg
Il existe pas mal de types de selles différentes. Un premier critère de choix peut être la présence ou l'absence d'une poignée. La poignée permet, en tirant le monocycle vers le haut, de bien garder le contact entre le monocycle et l'entrejambe (et donc, par "prolongation", entre les pieds et les pédales) lors des sauts, ou sur des parcours chaotiques. Le confort est un autre critère, d'importance, car tout votre poids repose sur la petite (et délicate) partie de votre corps en contact avec la selle. Une bonne épaisseur de mousse est ici la bienvenue. Lors des chutes du monocycle, la selle heurte violemment le sol; aussi, la plupart d'entre elles ont à l'avant et à l'arrière un renfort en plastique dur qui encaisse les chocs. Cette partie est en plus interchangeable pour parer à son usure inévitable.


Selon les pratiques, deux selles sont devenues les "stars" de leur catégorie : la selle Miyata, et la selle Kris Holm. Toutes deux ont une poignée à l'avant. La selle Miyata est assez plate, moyennement rembourrée, affinée au centre. Elle est très appréciée des adeptes du freestyle, de la technique pure, et même du basket. Sa forme permet de la retirer sans difficulté pour faire des figures. La selle Kris Holm, arrivée sur le marché il y a deux ans environ, est plus courbée, et a une forme un peu moins échancrée. Elle est bien rembourrée et confortable. L'assise y est profonde, et permet de mieux diriger le monocycle avec les cuisses. En revanche, il est difficile de retirer et remettre la selle. Elle a conquis surtout le monde du tout-terrain, et des "rouleurs". Il existe pas mal de copies de cette selle sous différentes appellations. Les selles sont fixées au tube de selle par une fixation qui est standard à toutes les selles, sauf la selle Myata qui a un système de fixation particulière.