Manivelle

De Monocyclopédie
Aller à : navigation, rechercher
Manivelles.jpg
Tout comme l'axe, les manivelles subissent aussi des contraintes très importantes. En conséquence, ce sont des pièces massives, et jusqu'à il y a quelques années, on ne trouvait que des manivelles en acier, assez lourdes. Comme les manivelles sont excentrées par rapport au plan de rotation de la roue, des manivelles massives tendent à faire basculer la roue d'un côté à l'autre lorsque l'on roule. On gagne ainsi beaucoup à monter des manivelles légères, en aluminium, que l'on trouve maintenant couramment depuis quelques années.


Comme indiqué dans le chapitre relatif aux axes, le montage des manivelles sur l'axe se fait soit grâce à un emmanchement carré standard, soit, pour les axes renforcés, par un emmanchement dédié. Dans ce cas, il faut bien veiller à avoir les manivelles correspondant à son axe. Dans le cas des manivelles à emmanchement carré "standard", celui-ci est le même que sur les vélos, mais on ne peut cependant pas monter de manivelles de vélos sur un monocycle. Pour deux raisons: la première est que sur les manivelles de vélos, la manivelle droite est couplée au pédalier. Très ennuyeux sur un monocycle ! La seconde raison est que les manivelles de vélo sont en général bien plus longues que celles utilisées sur un monocycle. Enfin, les manivelles, comme les pédales, vont par paire, et ne sont pas indifférenciées : il y a une manivelle gauche et une manivelle droite. Souvent, une seule des deux est marquée, d'un R (pour "Right") pour la manivelle droite, ou d'un L ("Left") pour la gauche.


Difficile d'échapper à la discussion sur la longueur des manivelles, qui est le complément decelle sur le diamètre des roues. En effet, la longueur des manivelles est le deuxième facteur qui joue énormément sur le comportement du monocycle, en termes de vitesse et de maniabilité. Les longueurs de manivelle sont en général exprimées en mm. Les "standards" (ou du moins les longueurs que l'on trouve le plus fréquemment sur les monocycles du commerce), sont de 125 mm sur les monocycles 20" et 150 mm sur les 24". En diminuant la longueur des manivelles, l'amplitude du mouvement de pédalage est réduite, et on peut rouler plus vite. Comme le bras de levier est réduit, il est plus difficile de monter ou descendre des pentes importantes. De même, il est plus difficile de démarrer et d'arrêter son monocycle avec des manivelles courtes. Le comportement général du monocycle est sensiblement modifié, et c'est une expérience très intéressante de monter des manivelles d'une autre longueur sur son monocycle préféré. Pour les compétitions, la longueur minimale des manivelles est précisée, elle doit être de 125 mm pour les roues de 24", et de 102 mm pour les roues de 20".


Certains équipent des monocycles à grande roue avec des manivelles courtes pour parcourir de grandes distances avec une confortable vitesse de croisière. De tels monocycles deviennent assez difficiles à apprivoiser (pour démarrer, tourner, ou les arrêts d'urgence), mais une fois lancés, c'est une sensation vraiment plaisante. Si lors d'une rencontre ou une convention vous en voyez un, demandez à l'essayez !

Dans le cadre d'une utilisation flat ou street, on trouve aussi des manivelles dites tubulaires, de section rondes, afin de permettre une meilleure stabilité sur les manivelles pour faciliter les rolls.


Manivelles type ISIS

Contrairement aux manivelles standards, les manivelles ISIS se montent sur l'axe avec un axe en forme d'étoile. Cette forme permet une plus grande solidité.

Ces manivelles sont notamment utilisées en muni et trial.